change theme to blue change theme to red change theme to green change theme to orange change theme to black
J’ai toujours vécu la cuisine comme une expérience sociale: on cuisine pour les autres, pour les siens et pour soi, et on s’enrichit mutuellement des moments de vie ainsi créés. Et ce qui est vrai chez soi l’est encore davantage lorsque l’on traverse le monde, avec dans ses bagages son héritage culinaire. Et de ce point de vue, avec ce sang Lao, ce sang vietnamien, cette éducation en France, j’étais plutôt bien pourvu pour cette expérience. J’aime manger, découvrir et partager d’autres goûts, et l’objet de ce blog est de poursuivre ce partage.  

dimanche 10 juillet 2011

Gaspacho Andalou au sorbet de concombre



Vendredi, sur les pavés de notre cour, nous avons dignement fêté avec voisins et  amis, les prémisses de l'été, l'arrivée des jours fastes. 

Pour l'occasion, j'ai  trouvé fort à propos, de ressusciter cette très belle et très fraîche recette andalouse, que ma femme et moi  avions ramené d'un inoubliable week-end à Seville, où il y a quelques années, nous avions étrenné nos amours naissantes, sur fond de gastronomie et de ballades romantiques :  un véritable feu d'artifice, pour les sens, pour les yeux, et pour le coeur.

Vendredi, à 18h45, j'ai sonné le rassemblement, et enrôlé les enfants dans la confection d'un Gaspacho géant pour une quarantaine de convives qui débarqueraient une heure et demi plus tard. 

Malgré l'improvisation et le rush, je dois dire que le résultat fut magnifique. Par une chance incroyable, mais finalement, tout à la perfection qui imprégnait  cette  journée, nous avons trouvé un lot de tomates en grappe absolument parfaites: une belle robe rouge vif enfermait une chair  goûteuse et ferme, mûre à point. Et une fois tombée la robe, la tomate nue, livrait sous mes doigts une chair douce et soyeuse comme je n'en avait rarement vu ni touché.  

Je n'ai que mon iPhone pour les photos aujourd'hui...

Bref, la journée fut parfaite, la fête à l'avenant. Comme disent les bonzes au Laos pour entamer une homélie  "Mu ni pen wan di", aujourd'hui est un jour faste.

Ingrédients (pour 6 personnes)

Pour le gaspacho
  • 800 gr de belles tomates (les tomates en grappes sont parfaites) : naturellement rouges, et charnues
  • 1 belle gousse d'ail
  • 1 oignon blanc
  • 1 petite branche de celeri
  • 1/2 poivron rouge
  • 12,5 cl d'huile d'olive
  • 2 cas de vinaigre balsamique
  • Sel et poivre (du moulin)
Pour le sorbet
  • 1 beau concombre
  • 20 cl d'eau et  30 gr de sucre pour le sirop
  • Poivre fraîchement moulu
  • 2 pincées de sel

Préparation

  • On commence par préparer le sorbet: dans une casserole, dissoudre le sucre dans l'eau et amener  à ébullition. Dès que le sirop frémit, compter une minute, puis couper le feu et laisser refroidir
  • Lavez et peler le concombre et l'épépiner. Passer le concombre au mixer jusqu'à obtenir une fine purée. 
  • Couper le bout de la branche de celeri (celui qui contient les feuilles) et le hacher finement. Incorporer une cas de celeri haché à la purée de concombre.
  • Lorsque le sirop est froid, ajouter dans la casserole la purée de concombre, le sel et donner trois tours  de moulin à poivre
  • Préparer la sorbetière (on peut aussi fait sans). Y transférer le mélange et laisser tourner 20 à 30 minutes. Puis, transférer le sorbet au congélateur. La texture du concombre fait qu'on aura au final, plus un granité qu'un sorbet.  
  • Laver les tomates et fendre la peau en croix sur le sommet. Les plonger quelques secondes à une minute dans de l'eau bouillante. En fait, on  retire la tomate de l'eau dès qu'un coin de la peau se soulève. 
  • Emonder les tomates (enlever la peau). Puis enlever les pépins au dessus d'une jatte, de façon à conserver les pépins et le jus. Filtrer le contenu de la jatte pour conserver le jus des tomates et éliminer les pépins. Réserver.
  • Hacher les tomates au couteau en morceaux de 1cm.
  • Eplucher et dégermer la gousse d'ail. Laver et éplucher l'oignon blanc. Laver et épépiner  le demi poivron. Mixer ail, oignon et poivron jusqu'à obtenir une fine pâte.
  • Ajouter le vinaigre balsamique. Mélanger.
  • Dans un saladier, mélanger cette pâte aux tomates concassées et au jus de tomates résultant du filtrage des pépins. Ajouter l'huile d'olive. 
  • Saler et poivrer et avec une spatule, bien mélanger le tout.
  • Selon l'aspect que vous souhaitez obtenir, promener plus ou moins brièvement le mixeur à main dans le mélange pour un gaspacho plus homogène. 
  • Couvrir  alors le saladier avec un film cellophane, et le laisser reposer au frigo au moins une heure. Pendant ce repos, l'ail et l'oignon vont développer leur arôme puissant.  

Service

  • Sortir le sorbet de concombre et le mettre au frigo 30 minutes avant de servir
  • Faire griller (ou non) des tartines de baguettes et les frotter avec une gousse d'ail
  • Les badigonner d'un peu d'huile d'olive
Le gaspacho peut se conserver au frigo quelques jours sans aucun problème. 

Certaines recettes ajoutent de la mie de pain dans le mélange ail/poivron/oignon blanc. Personnellement, j'aime bien la recette comme ça, et je ne vois pas ce que peut ajouter la mie de pain, sinon alourdir le plat. La beauté de ce plat réside dans sa simplicité de la recette, dans l'appréciation pure de la tomate : le produit avant tout, c'est bien la devise de la cuisine méditerranéenne !

11 commentaires:

  1. Bonjour kha

    votre site est magnifique et me permet de découvrir tout plein de plats asiatiques, cuisine que j'adore. continuez à nous faire voyager ainsi :)

    savez vous faire les bahn cuon thai ? j'en ai mangé au resto thai du coin et c'est vraiment exquis : bahn cuon au poulet

    RépondreSupprimer
  2. cecile en balade16 juillet 2011 à 14:43

    excellente idée !
    bises

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Farah,
    Oui il m'arrive (quoique rarement) de faire des Bánh cuốn, et je vais essayer de poster cette recette tantôt.
    Par contre, les Banh Cuon sont un plat typiquement Vietnamien, et pas Thaï du tout, Banh voulant dire gâteau. (Banh Cuon, Banh Xeo, Banh Bot Loc, Bat uot Thit Nuong, etc.)
    Ce n'est pas très compliqué à faire mais ça prend un peu de temps, le plus dur étant la crêpe elle-même. Deux solutions : la jouer traditionnel, en tendant une toile au-dessus d'un bain d'eau bouillante (j'ai essayé, pas facile du tout). ou alors la jouer façon moderne, à la poêle Tefal, ça marche très bien.
    Dans les deux cas, ça vaut vraiment le coup, et d'ailleurs, on sent d'emblée à la dégustation si le plat est frais ou réchauffé.
    Un peu de patience donc, ça viendra.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe...j'adore ton blog plein de belles idées, d'ailleurs je viens de m'inscrire à ta news, si tu veux faire de même, c'est avec plaisir, bisous!

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi , je viens de m'inscrire .... rien qu'à voir les recettes, je bave ... ( et en plus j'assume). Merci, merci et merci de nous faire partager toutes tes recettes ....

    RépondreSupprimer
  6. moi c'est le sorbet qui me plait

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Kha,

    J’ai découvert ton blog voici peu de jours et depuis j’enchaîne les recettes qui sont selon moi toutes excellentes. Un grand merci à toi de nous les transmettre ! Je recherche une recette de porc laqué ; est-ce que par hasard tu en aurais une ?
    Bonne continuation et encore merci pour ta générosité à partager.
    Lalie

    RépondreSupprimer
  8. Petite nouvelle (depuis quelques mois tout de même), j'ose : à quand une nouvelle recette ? :)

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    Effectivement, j'ai été un peu occupé ces derniers temps, et si je n'ai pas arrêté de cuisiner, en revanche, je n'ai pas eu le temps de prendre les photos pour illustrer les recettes.
    Mes prochaines recettes :
    - Carpaccio de Bar au piment d'espelette en souvenir du merveilleux séjour à Houat
    - une nouvelle recette de Nua Nam Tok, que j'ai tenté en ravivant mes souvenir de la première fois que j'ai dégusté ce plat.
    A très bientôt, donc
    Kha

    RépondreSupprimer

Donnez votre avis sur mes recettes et confiez moi vos retours d'expérience!

Google Analytics Alternative